(…)Les infrastructures sont responsables de plus de la moitié de la croissance de l’Afrique.

Le secteur de la construction a mis du temps avant d’innover, l’Afrique est à la traîne en terme de développement des infrastructures. Le taux d’accès routiers en Afrique est de 34 % contre 50 % dans d’autres régions du monde en développement. Plus de 620 millions de personnes n’ont pas accès à l’électricité et seulement 5 % des terrains agricoles sont irrigués. (…)

Pour lire l’article au complet, nous vous invitons à vous rendre sur le site du Groupe BSI en cliquant ICI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *