Aujourd’hui encore, plus d’un milliard de personnes vivent sans électricité et n’utilisent pas l’énergie solaire.


Ne pas avoir accès à l’électricité a des conséquences directes sur les modes de vie : activités nocturnes, préservation des aliments dans un réfrigérateur, recharge d’un téléphone mobile, etc.


Pour certaines personnes, même l’accès à une quantité réduite d’électricité pourrait conduire à des améliorations salutaires dans les domaines de la productivité agricole, de la santé, de l’éducation et de l’accès à l’eau potable. On pourrait donc conclure que l’énergie solaire peut facilement contribuer à la réduction de la pauvreté.

Les options visant à accroître l’accès à l’électricité dans les pays en développement se concentrent surtout sur l’augmentation de l’énergie centrale produite à partir des combustibles fossiles comme le pétrole, le gaz et le charbon, en étendant le réseau électrique. Cependant, cette approche comporte peu d’avantages pour les pauvres en milieu rural. L’extension du réseau dans ces zones est soit impossible à réaliser soit trop coûteuse.


Il y a donc un besoin évident de trouver des moyens d’améliorer l’accès à l’électricité dans le monde en développement, qui soient avantageux pour les pauvres et à faible émission de carbone. L’énergie solaire pourrait être cette solution.


Un certain nombre de pays ont su adopter de nouvelles approches et sont parvenus à étendre l’accès à l’électricité à des millions de personnes ces dernières années. Toutefois, il reste beaucoup à faire pour concrétiser l’électrification universelle d’ici 2030, conformément au 7e Objectif de développement durable (ODD).


Afin d’obtenir un accès universel à l’énergie d’ici à 2030, des avancées plus rapides sont nécessaires et l’énergie solaire semble être la solution adéquate et la plus économique pour qu’une partie importante de la population dénudée d’accès à l’électricité puisse en bénéficier.
Dans le même temps, le solaire photovoltaïque se développe sous des formes multiples, comme avec Estia Synergie qui offre :


⦁ L’éclairage (lampadaires ou lanternes solaires) ;
⦁ Les minicentrales hors réseau ;
⦁ Les toitures industrielles en autoconsommation ;
⦁ De grands champs solaires adaptés à tous types de besoins.

Les installations photovoltaïques présentent notamment l’avantage d’être rapides à construire dans des zones isolées.


L’énergie solaire est encore trop peu utilisée et constitue une alternative intéressante sur laquelle les gouvernements doivent miser davantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.